La Cour Suprême indienne dépénalise l'homosexualité

Jeudi, 6 Septembre 2018

Le 6 septembre 2018, la Cour Suprême indienne a supprimé l'article 377 du code pénal qui interdisait l'homosexualité et autres actes jugés "contre nature". Le pays emboîte ainsi le pas au Costa Rica, à la Bulgarie, au Bélize et à Trinité-et-Tobago, quatre pays ayant récemment dépénalisé l'homosexualité.

Les juges de la Cour Suprême ont estimé, à l'unanimité, que toute discrimination fondée sur l'orientation sexuelle constituait une violation des droits fondamentaux. Il s'agit d'une décision historique, qui abolit une loi datant de l'époque coloniale. Comme le rappelle le Guardian dans un éditorial consacré à cette bonne nouvelle, il est paradoxal que le Royaume-Uni possède l'une des législations les plus libérales en matière de droits LGBTQ alors que ses anciennes colonies conservent certaines des législations les plus punitives. Plus de 40 des 70 pays où l'homosexualité est toujours considérée comme un crime aux yeux de la loi sont d'anciennes colonies britanniques.

Cette victoire constitue une première étape importante pour la reconnaissance des droits LGBTQ en Inde. Il convient maintenant d'oeuvrer au développment d'un cadre légal permettant de protéger véritablement les personnes homosexuelles des discriminations.