"Les violences sexuelles, c'est quoi?" - Brochure

Vendredi, 13 Avril 2018

La Fédération des Centres de Planning Familial des Femmes Prévoyantes Socialistes (FCPF-FPS) a publié une brochure sur les violences sexuelles de tous types. Cette brochure offre une définition des différents types de violences sexuelles, leurs conséquences sur la santé, ce que dit la loi à ce sujet et les contacts utiles en cas de violences.

La brochure, intitulée "Les violences sexuelles, c'est quoi?", définit d'abord les violences sexuelles comme étant "tout acte lié à la sexualité et réalisé sans le consentement d'une personne ", et ce également si la personne n'est pas en état de donner son consentement, si elle est, par exemple, ivre, droguée ou en incapacité mentale de le donner.

Ces violences comprennent:

  • le viol (par de-s inconnu-e-s ou des connaissances),
  • le viol conjugal (commis par un-e partenaire),
  • le viol de personnes mineures (commis par un-e adulte, ou par un-e mineur-e),
  • le harcèlement sexuel,
  • les formes spécifiques en contexte de guerre (viol systématique, esclavage sexuel, grossesse forcée, etc...),
  • les violences liées à des coutumes (mutilation génitales féminies, mariage forcé, examen gynécologique pour prouver la virginité, etc...),
  • l'interdiction d'utiliser des moyens de contraception et de protection contre les IST,
  • et l'exploitation sexuelle.

Conséquences sur la santé

La FCPF-FPS rappelle les conséquences sur la santé des différentes formes de violences sexuelles: blessures physiques, sentiment de solitude et de méfiance, problèmes dans le contact aux autres, troubles psychiques (angoisse, tentative de suicide, dépression, etc), des troubles chroniques (invalidité, trouble de l'alimentation, etc), problèmes psychosomatiques (maux de tête, de ventre, etc), des troubles du comportement (consommation de drogue, d'alcool, de médicaments).

Cependant chaque type de violences sexuelles peut entrainer des conséquences spécifiques sur la santé. Le viol peut notamment entrainer des maladies ou infections sexuellement transmissibles, des troubles gynécologiques ou sexuels, ou des grossesses non désirées. Certains types de violences n'entrainent pas de conséquences physiques directes mais sont tout aussi traumatisants, c'est le cas du revenge porn, une pratique qui consiste à se venger en publiant sur internet des photos à caractère sexuel d'un-e ex partenaire.

Conséquences sociales

Des troubles sociaux peuvent aussi être engendrés par les violences sexuelles. Par exemple, lorsque le viol est utilisé comme arme de guerre, les populations victimes sont marginalisées et sont souvent contraintent de fuir. Dans certaines communautés le viol est considéré comme de l'adultère, les victimes de viol sont alors rejetées par leurs familles, et les enfants de viol sont souvent maltraités.

Le harcèlement sexuel au travail a aussi un impact négatif au niveau social et professionnel. Avec notamment, un isolement social, un rejet des autres, une méfiance qui s'installe, un désinvestissement professionnel, entrainant parfois des licenciements, des longs congés maladie, etc. Mais également des conséquences économiques causées par le chômage forcé, les frais médicaux non remboursés, les éventuelles dépenses en frais juridiques etc..

Pour chaque forme de violences sexuelles, la brochure donne le cadre légal en Belgique. Elle donne également de nombreux contacts utiles, comme le numéro de la police mais aussi de nombreuses associations et structures luttant contre les violences sexuelles et venant en aide aux victimes.