L'égalité salariale devient une réalité en Islande, et dans l'UE ?

Mardi, 14 Mars 2017

L'Islande, déjà bien avancée en matière d'égalité femmes-hommes, s'engage officiellement pour garantir l'égalité salariale grâce à une législation qui prévoit l'égalité réelle pour 2022. À prendre en exemple !

Thorsteinn Viglundsson, ministre des Affaires sociales et de l’Égalité en Islande, l'a annoncé ce 8 mars à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes : en 2022, l'Islande devra avoir atteint l'égalité réelle en matière de salaire. Cette mesure portera aussi sur les inégalités liées à l'origine ou à l'orientation sexuelle. La législation officielle devrait être votée ce mois-ci.

L'Islande est déjà en avance sur ses voisins européens en matière d'égalité des genres, pourtant les salaires des hommes et des femmes connaît encore une différence de 14 à 18%.

Pour remédier à cela, toutes les entreprises de plus de 25 salarié-e-s seront tenue de garantir l'égalité des salaires de tous et, en conséquence, bénéficieront d'un certificat spécifique. Dans le cas contraire, elles devront payer des amendes.

Dans l'Union européenne, cet écart baisse trop lentement puisqu'il est encore de 16,3%. L'Italie, le Luxembourg (5,5%) ou encore la Roumanie (5,8%) sont en tête des pays les moins discriminants sur ce point, tandis que l'Estonie (26,9%), la République tchèque, l'Allemagne, l'Autriche et le Royaume-Uni (entre 20,8 et 22,5%) sont à la traîne. La Belgique présente elle un écart de 6,8% et la France de 15,8%.

 

[[{"fid":"6094","view_mode":"default","attributes":{"class":"media-element file-default"},"fields":{"format":"default","field_folder[und]":"57"},"type":"media"}]]