Débat national

La question migratoire s’invite dans le Grand Débat national français

Vendredi, 22 Février 2019

Suite à la crise des « gilets jaunes », le président français a initié le Grand Débat national qui a débuté le 15 janvier 2019. La question migratoire a réussi à s’introduire dans le questionnaire sur la démocratie et la citoyenneté, thématique qui était pourtant absente des revendications sociales.

Entre le 15 janvier et le 15 mars se déroule le Grand Débat national, dispositif mis en œuvre par Emmanuel Macron suite à la crise sociale que traverse la France. Cette initiative couvre quatre thèmes et doit permettre aux citoyen.ne.s d’exprimer leurs attentes. 

À l’occasion de ces consultations la question des quotas annuels est revenue sur le devant de la scène. Instaurer des quotas pour les flux migratoires a souvent été proposé par les politiques comme remède miracle. Cette proposition a pourtant été jugée inconstitutionnelle et contraire à la Convention européenne des droits de l’homme depuis 1993. 

À l’approche des élections européennes, les politiques remettent à l’ordre du jour les thématiques qui fâchent. Si les études montrent que l'immigration en Europe revient au niveau d'avant la crise et que le nombre de demandes d’asile a fortement diminué par rapport au pic de 2015 et 2016, les européen.ne.s continuent de percevoir l’immigration comme un enjeu majeur

Ces inquiétudes sont aussi la conséquence de l’impasse des politiques européennes en matière migratoire. Incapable de s’entendre, les États membres n’ont pas réussi à réformer le système de Dublin laissant à la future Commission le soin de se charger de cette question épineuse.