Toutes en grève !

Vendredi, 8 Mars 2019
Ajouter au calendrier

Sous représentées, discriminées, agressées, battues, violées... Les femmes font quotidiennement face à des violences sexistes, racistes et économiques. À l'occasion de la Journée internationale pour les Droits des Femmes, le Collecti.e.f 8 maars invite toutes les femmes du pays à se mobiliser pour rappeler leurs droits.  

Ce collectif, en tant que mouvement autonome, propose une série de revendications solide et large, touchant une multitude de problématique :

  • Le travail : les salaires, les conditions de travail, le travail domestique, le travail du care, la sécurité sociale et les services publics
  • Les frontières : la solidarité internationale, la libre circulation des personnes et la lutte décoloniale et anti-impérialisme
  • Le corps et les sexualités : la santé, l'avortement et la contraception
  • Les violences  : la prévention, la sensibilisation, l'accompagnement des victimes, l'aspect juridique et les systèmes de domination
  • L'éducation laïque et non sexiste
  • L'écologie

Le mouvement se veut incluant et lutte pour l'émancipation de toutes et tous. Il dénonce notamment les dernières mobilisations de l'extrême droite et sa composition majoritairement d'hommes blancs aux attitudes virilistes et violentes car les femmes (personnes identifiées comme femmes et/ou se reconnaissant dans cette identité) sont directement "concernées et visées par les discours et les actions fascistes, islamophobes, sexistes, racistes et lgbtqi-phobes".

Plusieurs activités sont organisées par le Collectif avant la grève du 8 mars : des ateliers autour des revendications, sur les différents types de grèves (du travail, du care, des étudiantes, consommation), des ateliers créatifs, de discussion autour des idées d’actions (sur son lieu de travail, espace publique, manifestation, etc..), des groupes de travail autour de l'implication et une assemblée générale récapitulant les actions à mener, notamment jusqu'au 8 mars.

Les prochaines rencontres se déroulent déjà samedi 26 et dimanche 27 janvier de 9h30 à 17h30 à Mundo-B (26, rue d’Édimbourg, 1050 Ixelles). Pour plus d'informations sur la programmation de ces deux journées, consultez la page du collectif ou le dossier partagé

Mobilisons-nous, cessons nos activités, afin d'envoyer un message fort à toute la société : "si les femmes s'arrêtent, le monde s'arrête"

 

Adresse

À venir
Belgique

Contact: 

Anna Métral